Vous êtes ici : UFR des sciences socialesFR

Colloque 'Vulnérabilité' et 'résilience' dans le renouvellement des approches du développement et de l'environnement

Le CEMOTEV, organise avec son partenaire de l'UMI Résiliences (IRD) ce colloque les 13, 14 et 15 novembre 2019 à Versailles et Saint-Quentin en Yvelines.
L'appel à contribution est ouvert jusqu'au 15 mai 2019.

du 13 novembre 2019 au 15 novembre 2019

Appel à contribution : jusqu'au 15 mai 2019
Ouverture des inscriptions : 15 juin 2019
Colloque : 13, 14, 15 novembre 2019
UFR des Sciences Sociales
5-7 Boulevard d'Alembert, 78280 Guyancourt
Le Centre d'Etudes sur la Mondialisation, les Conflits, les Territoires et les Vulnérabilités (CEMOTEV), organise avec son partenaire de l'UMI Résiliences (IRD), le colloque international: 'Vulnérabilité' et 'résilience' dans le renouvellement des approches du développement et de l'environnement, les 13, 14 et 15 novembre 2019 à Saint-Quentin en Yvelines.

Ce colloque a pour but de faire un bilan-perspective des apports et limites des concepts de vulnérabilité et de résilience, près de 20 ans après le début de leur diffusion dans les recherches académiques comme dans les politiques du développement et de l’environnement. En effet, celles-ci ont connu de nombreuses évolutions depuis le début des années 1990. Dans un contexte de changement global, la montée en puissance du thème de la lutte contre la pauvreté (les OMD, 2000-2015) ainsi que la prise en compte des préoccupations environnementales (Rio, 1992) dans les instances nationales et internationales ont progressivement produit, notamment à travers la notion de développement durable, des convergences entre les analyses du développement et celles de l’environnement (les ODD, 2015-2030). La préoccupation du long terme, des dynamiques complexes, des contextes et du rôle des institutions, ainsi que la remise en cause partielle des indicateurs «classiques» basés sur le PIB, sont au centre de ces convergences.



L'appel à contribution est ouvert jusqu'au 15 mai 2019

Deux questions structurent cet appel à contribution :

  • Quel bilan peut-on tirer aujourd’hui de l’utilisation du concept de vulnérabilité et de celui de résilience dans les approches du développement et de l‘environnement ?
  • Par rapport à la frontière des connaissances, quelles perspectives ouvrent ces deux concepts pour construire un cadre d’analyse renouvelé du développement et de l’environnement ?

Les contributions attendues pourront être de nature disciplinaire (économie, géographie, ainsi que droit, sciences politiques, sociologie...) pluridisciplinaire ou interdisciplinaire, qualitative ou quantitative, à l’image des travaux qui se sont emparés des concepts de vulnérabilité et de résilience pour analyser les dynamiques de développement et prendre en compte l’environnement.

À titre indicatif, ces contributions autour des notions de « vulnérabilité » et de « résilience », pourront aborder les thématiques suivantes (et faire l’objet d’ateliers ou de sessions) : 

  1. Modeles, concepts et mesures
  2. Innovations, agriculture et changements globaux
  3. Mines, « nouvelles » régulations, nouvelles trajectoires de développement ?
  4. Santé, environnement et changements climatiques
  5. Gouvernance de l’eau : nouveaux modèles de gestion Intégrée des ressources en eau, nouvelles pratiques.
  6. Risques sociaux et environnementaux, protection sociale, micro-finance
  7. Catastrophes naturelles et résilience territoriale : quelles adaptations (ex-ante et ex-post) des métropoles, des petites îles et des littoraux aux chocs ?
  8. Patrimoine matériel et immatériel: facteur de soutenabilité, de vulnérabilité ou de résilience ?
  9. Changements climatiques et négociations internationales (économie politique internationale)
  10. Gouvernance des conflits : guerres pour les ressources, conflits armés, éthique, confiance et alliance
Les contributions doivent être déposées sous le format d'un résumé de deux pages avec les principales références bibliographiques, directement en ligne dans la rubrique "Déposer" du site du colloque avant le 15 mai 2019.
Informations complémentaires